Que pensent les catholiques des homélies ?

Publié le par Père Louis de Villoutreys

Le magazine Pèlerin a réalisé une enquête, adressée à 3400 de ses lecteurs, sur la réception des homélies. "Messieurs les curés, encore un effort", tel est le titre de l'article publié le 17 février sur le site de Pèlerin. Si 90% des croyants estiment que l'homélie est importante, il y en a 68% qui les trouvent "interessantes", mais ils sont seulement 45% à se souvenir de leurs messages et très peu (30%) en parlent au prédicateur.
Les auteurs de l'article pointent plusieurs ecueils :
- le sermon filandreux,
- le sermon trop long,
- le sermon qui vole haut,
- les problèmes de sonorisation.

Le dernier synode des évêques sur la Parole de Dieu, dans la proposition 15, donne au prédicateur quelques repères pour bien préparer son homélie :

Il faut que les prédicateurs (évêques, prêtres, diacres) se préparent dans la prière, afin qu’ils prêchent avec conviction et passion. Ils doivent se poser trois questions :


-   Que disent les lectures proclamées ?

-   Que me disent-elles à moi personnellement ?

-   Que dois-je dire à la communauté, en tenant compte de sa situation concrète ?


Le prédicateur doit avant tout se laisser interpeller lui d’abord par la Parole de Dieu qu’il annonce. L’homélie doit être nourrie par la doctrine et transmettre l’enseignement de l’Eglise pour renforcer la foi, appeler à la conversion dans le cadre de la célébration et préparer à l’accomplissement du mystère pascal eucharistique.



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article