"On a enlevé le Seigneur de son tombeau"

Publié le par Père Louis de Villoutreys

Dimanche de Pâques - Année B (Mc)

Dimanche 12 avril 2009

 

Textes : Ac 10, 34a.37-43 ; Ps 117 ; Col 3, 1-4 ; Jn 20, 1-9

 

   « On a enlevé le Seigneur de son tombeau, et nous ne savons pas où on l’a mis ». Telles sont les premières paroles prononcées par Marie Madeleine à Pierre et à l’autre disciple (Jean), celui que Jésus aimait, en ce matin dominicale. Quand Jean entre dans le tombeau, « il vit et il cru ». Que croit-il ? Certes, en la parole de Marie Madeleine, il voit bien que le tombeau est vide. Mais, il croit surtout que Jésus est vivant : non seulement il n’est plus là, mais il a quitté ses habits de mort. Jésus est ressuscité d’entre les morts !
   Plus tard, après la descente de l’Esprit sur les Apôtres, Pierre, le premier d’entre eux, déclare chez un centurion romain : « Jésus de Nazareth [….], Dieu l’a ressuscité le troisième jour ». C’est là le premier dogme de l’Eglise.
   Cette nuit, nous avons entendu un autre récit. Aux trois femmes venues au tombeau pour embaumer le corps, « un jeune homme vêtu de blanc » déclare : « N’ayez pas peur ! Vous cherchez Jésus de Nazareth, le Crucifié ? Il est ressuscité : il n’est pas ici. […] Allez dire à ses disciples et à Pierre : ‘Il vous précède en Galilée’ ». Réactions : elles ont peur et se taisent ! (le contraire de ce qu’on leur demande).

 


   Depuis 2000 ans, comme le jeune homme en blanc du tombeau, comme Pierre et les Apôtres, l’Église ne cesse de proclamer la Résurrection du Christ. Qu’est-ce que cela produit en nous ? Y croyons-nous vraiment ?
   Tout à l’heure, nous allons avec les parents, parrain et Marraine d’Elina professer ensemble la foi de l’Église. Je vous demanderai : « Croyez-vous en Jésus Christ [qui] est ressuscité d’entre les morts ?  » Et ceux qui le croient répondront « Je crois ». Je poserai aussi cette question « Croyez-vous à la résurrection de la chair (ou résurrection des mort) ? » Vous pourrez répondre « Je crois ».

 


   Cette foi en la résurrection du Christ et des morts n’est pas si évident que cela à en croire un sondage publié ces jours-ci dans le magazine Pèlerin.
   Sur un échantillon nationale de 1000 personnes de plus de 18 ans, à la question : « Selon vous, qu’y a-t-il après la mort ? », 10% répondent « la résurrection des morts auprès de Dieu  ». Le plus étonnant, c’est que seulement 13% de ceux qui se disent catholiques y croient et 57% pour les catholiques pratiquants réguliers. Ce sondage m’interpelle, 43% des pratiquants réguliers sont des pratiquants non croyants !

 


   Au-delà de ce sondage, il est peut-être bon de nous interroger sur le sens de la résurrection des morts. « Purifiez-vous donc des vieux ferments et vous serez une pâte nouvelle ». Cette phrase de saint Paul, qui évoque un rite de la fête pascale juive,  - nous l’avons entendu tout à l’heure - peut nous y aider à mieux comprendre la résurrection.
   - « Purifiez-vous donc des vieux ferments » La purification évoque la mort. Purifier, c’est supprimer ce est vieux, ce qui n’a plus raison d’être, comme quelqu’un qui jette son vieux vêtement. La mort est une étape nécessaire avant la Résurrection.
  - « vous serez une pâte nouvelle ». La résurrection n’est pas un retour à la vie d’avant, comme certains nostalgiques qui rêvent de restauration. Non, la résurrection renouvelle notre vie. Il y a une nouveauté. Comme la pâte qui se lève, grâce au levain, eh bien, l’homme se lève, grâce à la vie divine, il se lève pour une vie nouvelle. Ressusciter signifie étymologiquement « se relever ».

   Pour terminer je vous relis la prière que j’ai chanté en ouverture : « Aujourd’hui, Dieu notre Père, tu nous ouvres la vie éternelle par la victoire de ton Fils sur la mort, et nous fêtons sa résurrection. Que ton Esprit fasse de nous des hommes nouveaux pour que nous ressuscitions avec le Christ dans la lumière de la vie »
   Amen, Alléluia !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

clovis simard 03/05/2013 13:27

Trinité chrétienne
Essence consubstantialité
Dogme esthétique(fermaton.over-blog.com)