Ignorer son prochain c'est ignorer le Christ Roi

Publié le par Père Louis de Villoutreys

Christ Roi de l'univers – Année A (Mt)

Dimanche 23 novembre 2008

 

Textes : Ez 34, 10-12.15-17.30.31 ; Ps 77 ; 1Co 15, 20-26.28; Mt 25, 31-46


"Jésus parlait à ses disciples de sa venue" (Mt 25, 31). Ainsi commence l'évangile d'aujourd'hui. Souvenons-nous il y a un an, au début de l'année liturgique, l'évangile disait : "Tenez-vous donc prêts, vous aussi : c'est à l'heure où vous n'y penserez pas, que le Fils de l'homme viendra." (Mt 24, 44). Notre Eglise est orientée dans  l'attente de la venue du Christ Roi de l'univers.


Quel roi attendons-nous ? Ou plutôt quel image avons-nous de ce Roi attendu ? Il nous faut faire le deuil de nos images royaux en écoutant ce que Dieu nous dit de son royaume dans les textes de ce jour.


- "Comme un berger veille sur ses brebis" (Ez 34, 12) : un roi protecteur qui rassemble les brebis dispersées.

- "Le Seigneur est mon berger... Il me mène vers les eaux tranquilles... Je ne crains aucun mal car tu es avec moi" (Ps 22) : un roi compagnon  qui ne nous abandonne pas sur nos routes humaines.

- "Tout sera achevé, quand le Christ remettra son pouvoir royal à Dieu le Père, après avoir détruit toutes les puissances su mal. C'est lui en effet qui doit régner jusqu'au jour où il  aura mi sous ses pieds tous des ennemis. Et le sernier ennemi qu'il détruira, c'est la mort" (1Co 15) : un roi combattant et vainqueur du mal, triomphant de la mort par l'arme de la croix, signe de l'amour jusqu'au bout.

- "Il siègera sur son trône de gloire. Toutes les nations seront rassemblés devant lui ; il séparera les hommes les uns des autres" (Mt 25) : un roi juge assis sur son trône de gloire qui, au jugement dernier, dévoile le vie de chaque homme en s'identifiant à toute personne démunie (en manque de quelque chose).


Saint Jérôme écrivait : "Ignorer les Ecritures, c'est ignorer le Christ". Nous pouvons dire aussi : "ignorer son prochain, en particulier le plus petit, c'est ignorer le Christ". Le Royaume de Dieu nous engagage donc à être au service non pas d'un Dieu lointain mais d'un Dieu qui se fait proche dans le prochain.


Résumé de mon homélie

Commenter cet article

saint françois de sales 26/11/2008 20:51

menbre de la même communauté je serais heureux de reccueillir votre avis sur mon blog et donc vous invite à le visiter:

http://catholiquedetraditionaangers.over-blog.com/