Pâques, la grande fête chrétienne

Publié le par Père Louis

Vigile Pascale – Année A (Mt)

Samedi 22 mars 2008

      


Amélie, Pauline, Angélique et Baptiste, vous allez recevoir les sacrements de l’initiation chrétienne : le Baptême et l’Eucharistie ce soir, la Confirmation plus tard. Nous, nous sommes chrétiens depuis quasiment la naissance. Ce soir, Vous nous envoyez en pleine figure une question importante : que veut dire être chrétien ?

Il n'y a pas plus grande fête dans l'année que celle que nous fêtons ce soir, pour essayer de comprendre ensemble ce que signifie être chrétien.

 

La vie chrétienne naît d’un événement. Cet événement, nous le proclamons depuis le début de la messe. Une flamme a jaillit dans la nuit, elle nous a précédés en entrant dans l’église. Cette lumière symbolise l’événement de la Résurrection de Jésus que le diacre vient de proclamer dans l’évangile. La lumière du cierge pascal s’est propagée dans toute l’assemblée, comme pour nous rappeler que le Christ est toujours présent aujourd’hui. Si vous êtes là ce soir, si vous avez demandé le baptême, c'est parce que l’annonce du tombeau vide nous est parvenu jusqu’à aujourd’hui. Dans sa première lettre encyclique, le pape Benoît XVI nous dit : "À l'origine du fait d'être chrétien, il n'y a pas une décision éthique ou une grande idée, mais la rencontre avec un événement, avec une Personne, qui donne à la vie un nouvel horizon et par là son orientation décisive »  (Deus caritas est). Oui, cet événement oriente notre vie.

 

Être chrétien, c’est se laisser rejoindre par Dieu sur nos chemins de vie, à travers les différents événements de notre vie. C’est pourquoi nous avons écouté l’histoire des hommes que nous donne la Bible. Adam, Abraham, Isaac, Moïse et le peuple hébreu ont fait l’expérience d’un Dieu qui créé et qui sauve, préparant ainsi la venue du Christ vivant vainqueur de la mort. Dieu vous a rejoints dans votre histoire, à travers les personnes rencontrées, en particulier les équipes de catéchisme ou d’aumônerie.

Rappelez-vous, le 24 février dernier aux Ormes : les 4 routes différentes (rivière, chemin de Compostelle, autoroute et chemin de fer), 4 routes sur lesquelles vous avez placé vos pas, 4 routes convergeant vers la Croix du Christ. Être chrétien, c’est cheminer ensemble vers le Christ mort et ressuscité.

Souvenez-vous, ce même jour, l’évêque de Poitiers et tous les chrétiens avec vous ont appelés par vos prénoms. On ne se fait pas chrétien seul, on le devient parce qu’on est appelé par un autre, le Christ. Cet appel demande une réponse, une réponse de confiance et de foi. Vous répondrez tout à l’heure : « je crois », c’est-à-dire « je promets d’être fidèle à mon baptême ». Cette foi, nous la proclamerons ensemble. Le chrétien est un homme de foi, un fidèle du Christ.

Souvenez-vous de la croix que j’ai tracé sur votre front, aux Ormes toujours, le 3 décembre 2006, signe de votre entrée dans la communauté des chrétiens, qu’à chaque messe l’on trace au moment de la communion. Être chrétien, c’est être marqué du signe de la Croix.

Souvenez-vous, le 2 mai 2007 dans l’église de Vellèches, vous avez reçu la Bible, le livre de la Parole de Dieu. « Devenez ce que vous recevez », tel était le thème de cette journée des vocations. Être chrétien, c’est écouter la Parole de Dieu, parole de vie, pour la mettre en pratique et devenir des témoins vivants.

 

Tout à l’heure, vous allez être baptisés – comme nous le sommes encore aujourd’hui, c’est un événement qui dure – vous allez être « baptisés en Jésus Christ » « dans sa mort » pour « vivre avec lui » une vie nouvelle (d’après saint Paul). L’eau dans lequel vous allez être baptisée signifie à la fois la mort et la vie. Le chrétien mène une vie pascale.

Ensuite, vous allez revêtir un vêtement blanc, de la couleur de Dieu, signe de votre dignité de chrétien.

Puis, je vais vous oindre de l’huile sainte, le saint chrême, qui sent bon. Un bon chrétien, c’est celui qui sent bon. On doit sentir en lui la bonté même de Dieu. C’est ce que vous recevez aussi à votre confirmation.

Enfin, vous recevrez la lumière, signe de la présence de Jésus-Christ ressuscité qui éclaire votre vie. Un chrétien est celui qui est illuminé par la lumière de Dieu.

 

Baptême - Eucharistie – Confirmation : les trois sacrements de l’initiation chrétienne. Ce soir, comme à chaque messe, nous sommes invités à revivre l’initiation chrétienne.

Le baptême, c’est la porte de l’église toujours ouverte pour entrer dans la maison de Dieu, dans son intimité. Nous marchons ensuite vers l’autel pour reposer nos pieds fatigués par le route (le Christ nous les lave), pour recevoir le pain eucharistique, pain de la route, pour communier à Jésus mort et ressuscité. Et nous repartons, poussés par le souffle de l’Esprit, pour porter au monde la bonne nouvelle du Christ ressuscité, pour en être ses témoins, c’est le sacrement de confirmation.

 

Amélie, Pauline, Angélique et Baptiste, merci à vous de nous rappeler ce que nous sommes et que vous allez devenir. Amen ! Alléluia !

Commenter cet article